Leaderboard_HessAuto_131021

Un 1er mai confiné pour les syndicats

Aucun défilé, aucun meeting mais les revendications sont tout de même présentes et vont s'exprimer sous d'autres formes...

1er mai 2020 à 6h30 par Manon Lo-Voï

RVM

Un 1er mai très particulier. Pas de meeting et pas de défilé cette année en raison de l’épidémie de coronavirus pour ce premier mai, fête du travail et jour traditionnel pour les syndicats de revendications. Et elles sont nombreuses : comme de demander du matériel de protection suffisant pour travailler, ainsi que l’abrogation d’un certain nombre d’ordonnances.

Ecoutez Jean-Pierre Glacet, secrétaire général de l’Union Départementale FO au micro de Cordula Mullerke :

Écouter le podcast

Et il n’y a pas que ça, il s’agit de préserver la sécurité sociale en revenant au mode de gestion précédent, le maintien des rémunérations, l’abrogation de l’ordonnance des temps de travail, le maintien des congés et des RTT, et enfin de retirer la loi santé 2022 et la réforme des retraites.

De son côté, l’Union Départementale CGT des Ardennes a appelé à la mobilisation ce vendredi 1er mai, sans cortège en raison du confinement mais en arborant des pancartes et banderoles depuis son balcon ou en inondant les réseaux sociaux de slogans revendicatifs. D'ailleurs, la CGT des Ardennes lance une invitation sur les réseaux sociaux à tous ceux qui veulent peser sur l’après confinement et préserver les droits des salariés. Pour marquer le coup symboliquement, la représentante de la CGT dans les Ardennes, Mélanie Martinet prendra la parole à 10h30 lors d’un Facebook Live, sur la page facebook de l’union locale CGT.


Titres diffusés

Aucun titre