Economie

Télétravail, chômage partiel, fermeture.. Les entreprises s'organisent en urgence face à l'épidémie de coronavirus

17 mars 2020 à 08h35 Par Manon Lo-Voï
Nicolas Kanikowski, gérant d'un restaurant et d'un coffee-shop à Charleville a dû mettre tous ses salariés au chômage partiel...

La France à l'arrêt. Le Président de la République a annoncé ce lundi 16 mars de nouvelles restrictions de circulation s'appliquant à tous les Français, pour lutter contre la propagation du coronavirus covid-19. 

Une crise sanitaire qui a aussi de lourds impacts économiques. Depuis samedi 14 mars, tous les commerces "non essentiels" comme les bars, les restaurants ou encore les cinémas sont fermés jusqu'à nouvel ordre.

Pour Nicolas Kanikowski, gérant du restaurant la Pataterie et du Colombus Café à Charleville, l'annonce a été un vrai choc. Il s'est exprimé au micro de Manon Lo-voï :

Écouter le podcast

Le gérant carolo a également dû mettre à la poubelle environ 5 000€ de nourriture. 

Le chef de l'état a annoncé un dispositif exceptionnel de report de charges fiscales et sociales, de soutien ou report d’échéances bancaires et de garantie de l’état à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires. De son côté, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a annoncé une aide de 45 milliards d’euros pour les entreprises et les salariés. 



Publicité