Peste Porcine Africaine : une opération qui s'inscrit dans la durée.

La clôture anti peste porcine africaine est sur le point d'être terminée.

28 octobre 2019 à 5h46 par Cordula Mullerke

RVM
Crédit: Manon Lo-Voï

La clôture anti peste porcine africaine est sur le point d’être terminée.Un 4e et dernier tronçon a été décidé jusqu’à la frontière belge à La Chapelle toujours pour éviter que la maladie, qui touche des sangliers en Belgique, ne se propage en France. En tout, c’est plus de 66 kilomètres de clôture qui ont été installés dans les Ardennes. Et même si la barrière est quasiment terminée, et que le virus n’a pas franchi la frontière, ce n’est pas pour autant qu’il faut baisser la garde. Ecoutez Pascal Joly, le préfet des Ardennes au micro de Manon Lo-voï.
Écouter le podcast
La clôture ardennaise, qui a couté 3,7 millions d’euros à l’état, délimite une zone blanche dans laquelle tous les sangliers doivent être « prélevés ». De nombreuses battues ont déjà été organisées depuis le début de l’année mais de nouvelles seront prochainement engagées, car on estime qu’il reste encore une cinquantaine de sangliers dans la zone.