Social

Le grenelle sur les violences conjugales s'est achevé dans les Ardennes

12 décembre 2019 à 08h51 Par Manon Lo-Voï
Trois mois de concertation entre une diversité d'acteurs qui a permis de faire émerger de nouvelles mesures...

Associations, forces de l’ordre, collectivités et services de justices étaient réunis ce mercredi 11 décembre en Préfecture à Charleville pour la clôture du grenelle sur les violences conjugales.

Une concertation qui a duré trois mois et qui a permis de recueillir des idées et de mettre en place de nouvelles mesures, dans le but d’aider les femmes victimes de violences conjugales à parler plus librement et de faciliter leur démarche.

Exemple avec une convention signée hier avec les hôpitaux des Ardennes. Ecoutez Jean-Sébastien Lamontagne, préfet des Ardennes, au micro de Manon Lo-voï :

Écouter le podcast

Cette convention permettra aux femmes victimes de violences de porter plainte directement à l'hôpital. Les forces de l'ordre pourront s'y déplacer et des lieux spécifiquement dédiés seront créés dans les structures hospitalières. Enfin, les personnels soigants seront aussi formés et sensibilisés.

Une mesure qui va simplifier le parcours des femmes victimes de violence. Ecoutez Frédéric Espenel, directeur par intérim du groupe hospitalier Sud Ardennes, au micro de Manon Lo-voï :
Écouter le podcast

A noter que c’est la première fois dans toute la France qu’une telle convention est signée avec l’ensemble des hôpitaux d’un même territoire.

Même si le grenelle s’achève, le Préfet souligne que le sujet n’est pas refermé, au contraire, ce partenariat entre les différents acteurs pour lutter contre les violences faites aux femmes sera poursuivi et même amplifié. Dans les prochains mois, l’ambition sera d’ailleurs d’aller plus loin dans le domaine de la prévention.



Publicité