L'Etat retire son soutien financier de l'implantation des Cycles Mercier à Revin

Un désengagement dont les raisons sont encore floues et qui provoque la colère des élus locaux...

30 juillet 2021 à 5h06 par Manon Lo-Voï

RVM
C'est la Ministre Jacqueline Gourault qui avait confirmé le soutien de l'Etat au projet lors de son

Un énorme coup dur pour Revin et les Ardennes. L’Etat a annoncé ce jeudi 29 juillet qu’il n’accompagnait plus l’implantation des cycles Mercier à Revin. Une usine de production de vélos qui devait créer 270 emplois en cinq ans et que l’Etat s’était engagé à soutenir financièrement à hauteur de plusieurs millions d’euros.

On ignore encore les raisons qui ont poussé l’Etat à se désengager du projet.

En tout cas, l’annonce passe mal chez nos élus. Dans un communiqué, la sénatrice ardennaise Else Joseph a fait part de sa colère et sa déception. « Colère et tristesse » pour le Maire de Revin et le Président d’Ardenne Rives de Meuse qui, dans un communiqué conjoint, demandent à l’Etat de s’expliquer sans délai.

De son côté, Pierre Cordier, député de la 2e circonscription des Ardennes, dénonce les faux espoirs d’emploi suscités par le gouvernement. « L’état se fout des Ardennes […] Nous ne voulons plus de défilés de ministres qui viennent faire de beaux discours, mais des actes ! » écrit-il.

« Un véritable coup de massue pour les Ardennes ! » déclare de son côté Jean Rottner, le président de la Région Grand-Est, qui demande à l’Etat de revenir sur cette décision et de maintenir son soutien à ce projet majeur pour la réindustrialisation du pays. « Les Ardennes méritent mieux, bien mieux » écrit-il dans un communiqué.


Titres diffusés

Aucun titre