Justice

Journée "justice morte" dans les Ardennes.

22 novembre 2018 à 17h00 Par Cordula Mullerke
Crédit photo : Cordula Mullerke

Les avocats du Barreau des Ardennes ont cessé toute activité juridictionnelle dans le département, dans le cadre du mouvement national de protestation contre la réforme de la justice.

Journée justice morte. Les avocats du barreau des Ardennes, à l’instar de leurs confrères de toute la France, ont cessé toute activité juridictionnelle le 22 novembre. Ils dénoncent l’attitude du gouvernement qui en pleines négociations sur la réforme de la justice, tente de passer outre. Parmi les décisions, il y a notamment la création de tribunaux spécialisés par zone qui obligeront les citoyens à faire des kilomètres. Maître Richard Delgenès, batonnier du barreau des Ardennes, interrogé par Cordula Mullerke.

Écouter le podcast

L’impact serait considérable pour le département des Ardennes, véritablement laissé pour compte par les instances nationales. Les avocats indiquent attendre de nouvelles discussions avec la Garde des Sceaux. Ils attendent aussi de recevoir le soutien des députés des Ardennes.