Politique

Geneviève Darrieussecq tire un premier bilan positif du SNU

25 juin 2019 à 06h42 Par Manon Lo-Voï
La secrétaire d'état s'est rendue ce lundi dans les Ardennes pour rencontrer les jeunes volontaires du service national universel...

Elle est venue tâter le terrain. Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès de la ministre des armées, s’est rendue ce lundi 24 juin dans les Ardennes (aux lycées de Saint-Laurent et de Bazeilles), à la rencontre des jeunes volontaires qui effectuent en ce moment la phase de cohésion du tout premier service national universel.

Un dispositif mis en place par l’état pour inculquer aux jeunes les valeurs de la République telles que la cohésion et la citoyenneté. L’occasion pour nous de faire un premier bilan à mi-parcours de ce SNU avec la secrétaire d’état. Ecoutez Geneviève Darrieussecq, au micro de Manon Lo-voï :

Écouter le podcast

Un bilan plutôt positif selon la secrétaire d’état même s'il y aura des choses à améliorer comme adapter le programme selon la chaleur et la fatigue des jeunes puisque certains ont déjà fait des malaises.

Ce dispositif de l’état a été récemment critiqué pour son coût. Ecoutez la réponse de la secrétaire d’état à ce sujet :

Écouter le podcast

La secrétaire d'état a notamment assisté lundi 24 juin à un atelier portant sur les métiers de la défense au Lycée agricole de Saint-Laurent en présence des jeunes.

Depuis une semaine, 183 jeunes venus de la Creuse, du Morbihan ou encore de Guyanne effectuent dans les Ardennes la phase de cohésion du service national universel. Ils jonglent entre ateliers de citoyenneté, découverte du département et activités sportives. Ecoutez au bout d’une semaine, le sentiment de Kelly, jeune volontaire de 15 ans originaire du Vaucluse :

Écouter le podcast

Le port de l’uniforme et le lever aux aurores ne posent pas non plus de soucis à Kelly en revanche pour d’autres le réveil est plus dur et les premières cernes commencent à apparaitre.

A terme, le service national universel deviendra obligatoire pour tous les jeunes.