Des situations de précarité plus profondes en 2019 dans les Ardennes

Comme chaque année, le Secours Catholique a publié son rapport statistique qui donne une vision de la pauvreté en France...

16 novembre 2020 à 6h23 par Manon Lo-Voï

RVM

Des situations de précarité plus profondes. Comme chaque année, le Secours Catholique publie son rapport statistique qui donne une vision assez précise de la pauvreté en France.

Dans la Marne et les Ardennes, un peu plus de 7 000 personnes ont été accueillies l’année dernière au Secours Catholique.

Ecoutez le bilan qu’en tire Michaël Boude, délégué permanent du Secours Catholique pour la délégation Marne-Ardennes, interrogé par Manon Lo-voï :

Écouter le podcast

Les situations de précarité rencontrées en 2019 sont plus profondes avec des ménages en difficulté dès le début du mois entre des ressources qui diminuent et des charges qui augmentent. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales pour lesquelles les personnes poussent la porte du Secours Catholique dans les Ardennes : obtenir une aide financière pour payer les factures d’énergie et le loyer, même si la demande principale reste avant tout l’écoute.

La plupart des personnes aidées par le secours catholique sont des familles monoparentales, des couples avec enfants ainsi que de plus en plus d’hommes seuls. Le Secours Catholique accueille aussi de plus en plus de personnes étrangères chaque année qui n’ont aucune ressource et auxquelles il apporte une aide plus administrative.

Et la crise sanitaire n’arrange rien, au contraire elle accentue la pauvreté. Depuis le début de l’épidémie, on constate la précarité de nouveaux publics nous indiquait Michaël Boude, qui estime qu’on approchera à la fin de l’année les 10 millions de personnes en situation de pauvreté en France.