Leaderboard_HessAuto_131021

Déplacements, écoles, transports.. Les détails du plan de déconfinement présenté par le gouvernement

On vous récapitule les principales annonces faites cet après-midi par Edouard Philippe et ses Ministres...

7 mai 2020 à 15h26 par Manon Lo-Voï

RVM

"Le déconfinement pourra débuter sur l’ensemble du territoire le 11 mai". Le premier ministre Edouard Philippe et ses ministres ont présenté ce jeudi 7 mai les derniers détails du plan de déconfinement. « Nous allons engager dès lundi un processus très progressif » a déclaré Edouard Philippe. En revanche à Mayotte, le déconfinement sera retardé. Et en Ile de France, le déconfinement pourra se faire mais avec une discipline renforcée.

Le Ministre de la santé a de son côté présenté la carte synthèse de la France classant des départements en vert ou en rouge selon trois critères : la circulation du virus, les capacités hospitalières de réanimation, et les capacités en matière de test. Résultat : les départements de 4 régions restent en rouge dont ceux du Grand-Est. Les Ardennes restent donc en rouge ce qui signifie que les collèges, les parcs et les jardins resteront fermés.

A partir de lundi, les dépistages au covid-19 seront largement multipliés. « La France est prête pour tester massivement » a déclaré le ministre de la santé, Olivier Véran, affirmant que tous les départements étaient en capacité de faire des tests correspondant aux besoins exprimés. Enfin le ministre de la santé a annoncé le versement d’une prime de 1 000 à 1 500€ pour les personnels des Ehpad.

Les écoles vont rouvrir sur une bonne partie du territoire. Le Ministre de l’éducation nationale a indiqué que 80 à 85% des écoles avaient déclaré ouvrir dès la semaine prochaine. Mais il s’agira d’une reprise progressive selon les niveaux. Un peu plus d’un million d’élèves et 130 000 professeurs reviendront en classe.

"Les déplacements interrégionaux resteront très limités en ce début de déconfinement" a indiqué la Ministre des transports. L’offre sera volontairement réduite. Le port d’un masque grand public sera obligatoire pour les usagers de 11 ans et plus et les personnels. L’Etat mettra des masques à disposition dans les transports. Enfin, l’absence du port du masque pourra faire l’objet d’une amende de 135€.

En revanche plus besoin d’attestation pour se déplacer dès le 11 mai mais les déplacements seront limités à 100km à vol d’oiseau de son domicile, sauf pour motif professionnel et familial impérieux. Une limite qui ne s’applique que si on sort de son département a précisé le ministre de l’intérieur. Les frontières resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Et les rassemblements devront être limités à des groupes de 10 personnes. Un nouveau seuil pourra être examiné à compter du 2 juin.

Le ministre de l’économie a lui confirmé que les charges patronales de mars, avril et mai seront totalement supprimées dans les secteurs qui ont dû fermer.


Titres diffusés

Aucun titre