Santé

Covid-19 : les Ardennes recevront 2 000 doses de vaccins supplémentaires chaque semaine

21 janvier 2021 à 06h06 Par Manon Lo-Voï
Ces 2 000 doses seront réparties à travers les différents centres de vaccination du département...

2 000 Ardennais vaccinés chaque semaine. La campagne de vaccination suit son cours dans les Ardennes, au rythme des quantités de vaccins allouées au département.

A ce jour près de 3 000 Ardennais ont déjà été vaccinés contre la covid-19, dont plus de 2 300 dans les sept centres de vaccination ouverts dans les Ardennes (à Charleville, Sedan, Fumay, Vouziers, Rethel, Vrigne-aux-Bois et Villers-Semeuse). Des centres qui ne tournent pas à plein régime, faute de vaccins suffisants. Ecoutez les explications de Jean-Sébastien Lamontagne, le Préfet des Ardennes :

Écouter le podcast

Les Ardennes recevront 2 000 doses de vaccins supplémentaires chaque semaine, ce qui permettra de vacciner un peu plus de 2 000 Ardennais de manière hebdomadaire. Plus de 8 500 rendez-vous de vaccination ont déjà été fixés jusqu’à la fin février. De nouveaux créneaux devraient être ouverts chaque semaine.

Pour plus de proximité, en complément des 7 centres de vaccination fixes, 8 micro-centres seront ouverts dès la semaine prochaine, sur des demi-journées, à l’initiative de professionnels de santé. Deux sont déjà ouverts depuis la semaine dernière dans les maisons de santé de Signy-le-Petit et Mouzon. Six autres ouvriront la semaine prochaine dans des maisons de santé à Buzancy et Signy-l'Abbaye, ainsi que dans des locaux mis à disposition par les collectivités à Givet, Aubrives, Bogny-sur-Meuse et Rocroi. Ces centres ouverts une demi-journée ou une journée par semaine permettront de réaliser une cinquantaine de vaccinations supplémentaires chaque semaine.

Enfin, la préfecture et le conseil départemental sont en train de travailler pour proposer prochainement des tournées de vaccination à domicile pour les personnes de plus de 75 ans qui ne peuvent pas se déplacer au sein des centres de vaccination. Un courrier sera adressé aux personnes concernées, qui devront ensuite se faire connaitre si elles sont volontaires pour bénéficier de ces vaccins à domicile.