Confinement, fermeture des frontières européennes.. Le Président prend de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus

"Nous sommes en guerre" a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée...

17 mars 2020 à 7h16 par Manon Lo-Voï

RVM

« Nous sommes en guerre ». C’est ce que le Président de la République a répété à plusieurs reprises ce lundi 16 mars lors de son allocution télévisée. Face à l’ampleur de l’épidémie de coronavirus covid-19, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle série de mesures pour tenter de réduire au maximum la propagation du virus.

Si le mot de confinement n’a pas été prononcé, c’est un renforcement des mesures qu’il a annoncé, écoutez un extrait de son discours :

Écouter le podcast

Tous nos déplacements et nos contacts devront être réduits au strict nécessaire. Dès ce mardi 17 mars, midi, et pour une durée de 15 jours au moins, toute réunion amicale, familiale ou tout regroupement extérieur seront interdits. Seront autorisés seulement les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, se soigner, travailler quand le travail à distance n’est pas possible ou encore faire un peu d’activité physique.

« Le mot d’ordre est clair : restez chez vous » a déclaré le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner qui a tenu un point presse après l’allocution du Président pour préciser les modalités du confinement. Toutes les personnes qui circuleront devront être en mesure de justifier leur déplacement, au risque sinon de s’exposer à une amende. Chaque personne devra se munir d'un document attestant sur l'honneurla nature de son déplacement, sa destination et ses raisons, a précisé Christophe Castaner. Ce document est déjà téléchargeable (ou à recopier sur papier libre) sur le site du ministère de l'Intérieur et le sera progressivement sur l'ensemble des sites publics.

Quelques 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour des contrôles. Des attestations sur l'honneur à compléter seront mises en ligne et devront être remplies par les citoyens pour justifier de leurs déplacements.

Autre mesure phare : les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées dès ce midi et pour 30 jours, sauf pour les Français qui sont actuellement à l’étranger et qui souhaiteraient rentrer en France.

Autre priorité : venir en aide aux personnels soignants. Emmanuel Macron a annoncé que des masques de protection seront distribués à partir de ce mardi 17 mars aux personnels hospitaliers, aux médecins de ville et de campagne dans les 25 départements les plus touchés et dès ce mercredi 18 mars dans les autres départements. Un hôpital de campagne du service de santé des armées sera également déployé dans les jours à venir en Alsace. Les armées apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades des régions les plus affectées.

Face à cette crise sanitaire inédite, toutes les réformes en cours seront suspendues, à commencer par la réforme des retraites. Le gouvernement sera mobilisé avant tout pour répondre à l’urgence de la lutte contre l’épidémie a précisé le chef de l’état. Pour mettre rapidement en œuvre ces mesures d’urgence, deux conseils de ministre se tiendront à l’Elysée.

Et puis après avoir consulté les présidents du Sénat, de l’Assemblée Nationale et ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a également pris la décision de reporter le second tour des élections municipales qui devait se tenir ce dimanche 22 mars. Il pourrait être reporté en juin.

Enfin, face à l’ampleur de cette crise sanitaire, qui aura de lourdes conséquences économiques, le chef de l’état a annoncé un dispositif exceptionnel de report de charges fiscales et sociales, de soutien ou report d’échéances bancaires et de garantie de l’état à hauteur de 300 milliards d’euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques.

Toutes les factures d’eau, de gaz, d’électricité ainsi que les loyers seront suspendues pour les entreprises. « Aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite » a-t-il promis.


Titres diffusés

Aucun titre