Faits divers

Charleville : 15 personnes interpellées après les violences et dégradations de samedi

04 décembre 2018 à 06h07 Par Manon Lo-Voï
Les premières décisions de justice sont tombées hier. Deux hommes ont été condamnés à des peines de prison ferme...

Une situation exceptionnelle. Le Directeur départemental de la sécurité publique, le Procureur et le Préfet des Ardennes ont tenu une conférence de presse ce lundi 3 décembre, suite aux violences urbaines survenues samedi 1er décembre à Charleville en marge de la mobilisation des gilets jaunes. Des faits qualifiés "d’hors norme" et de "jamais vus dans les Ardennes".

A l’issue de ces violences, 15 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Des personnes aux profils assez inhabituels. Ecoutez Laurent de Caigny, le Procureur de la République de Charleville-Mézières, au micro de Manon Lo-voï :

Écouter le podcast

Sur ces 15 personnes interpellées, 4 sont mineurs dont deux âgés de seulement 13 ans.

Huit gardes à vue ont été temporairement levées pour des poursuites d’investigations. Deux mineurs sont convoqués devant le juge des enfants en vue d’une mise en examen.

Deux hommes ont été condamnés à des peines de prison, dont un jeune lycéen de 18 ans condamné à 1 an de prison dont 4 mois fermes pour dégradation par incendie, participation à un attroupement armé et violences sur policiers.  Un deuxième homme a écopé d’une peine de 10 mois de prison dont 4 fermes pour violences. Il avait blessé un policier à la main suite à un jet de projectile.

Trois autres personnes seront convoquées devant le tribunal correctionnel au mois de janvier prochain. Enfin, l'un des interpellés a été placé en maison d'arrêt pour purger une peine de prison précédente.